Jean-baptiste carpeaux, piscatoriello, 1857-61 circa, 01
Jean-baptiste carpeaux, piscatoriello, 1857-61 circa, 01

 

Jean-Baptiste Carpeaux's marble sculpture 'Ugolino and his Sons', Metropolitan Museum of Art.jpg
Jean-Baptiste Carpeaux’s marble sculpture ‘Ugolino and his Sons’, Metropolitan Museum of Art

 

 

 

 

 

Fontaine de l'Observatoire, July 4, 2007.jpg
Fontaine de l’Observatoire, July 4, 2007

 

Je veux toujours être ailleurs

Le musée d’Orsay consacre un grand espace à Jean-Baptiste Carpeaux, sculpteur (mais pas seulement) mort jeune (48 ans) qui laisse derrière lui une forêt de marbres, terres cuites et plâtres parmi lesquels cette exposition nous propose de déambuler. Artiste complet, on pourra admirer peintures et dessins du maître.

Le moins que l’on puisse dire est que le monsieur ajoutait à un caractère pas facile, une plein conscience de son don et de ce qu’il allait ou devait laisser à la postérité. Sa production artistique se concentre sur une période finalement assez brève (15-20 ans) et quand on voit la diversité et la taille de ses projets, il est permis de croire que c’était un bourreau de travail.
Toujours est-il qu’il entame son décollage à 27 ans avec un prix de Rome remporté après plusieurs tentatives infructueuses. Assez rétif aux règlements et à la discipline, son séjour parmi les 7 collines…

View original post 580 mots de plus

Advertisements