Ce mercredi, la Secrétaire d’Etat à l’énergie Catherine Fonck (cdH) et le ministre de l’Intérieur en affaires courantes Melchior Wathelet (cdH) ont présenté, en accord avec les gouverneurs des provinces, le nouveau plan de délestage qui devra être mis en application en cas de pénurie d’électricité cet hiver en Belgique.

Illustration Photo News

Cette réunion devait notamment prévenir la pénurie d’électricité annoncée cet hiver en raison de l’arrêt de trois réacteurs nucléaires. Le plan de délestage devait notamment servir à permettre d’assurer l’approvisionnement en énergie de zones à risque comme les hôpitaux, les crèches, les entreprises labellisés SEVESO, les centrales nucléaires, etc.

Melchior Wathelet affirme de son côté qu’il n’y aura que 49 heures de coupures d’électricté « au maximum ». Le ministre de l’Intérieur précise :

« On risque en effet des tranches deux à trois heures de coupure d’électricité pour certaines zones lors de la mise en place de ce plan de délestage cet hiver ».

La Belgique a ainsi été découpée en six zones, permettant de couper l’électricité dans une zone ou l’autre selon la demande en énergie. Aucune zone ne sera finalement prioritaire sur l’autre : la décision reviendra au gouvernement de couper l’électricité dans une zone déterminée ou l’autre. Ces six zones sont colorées en jaune, bleu, mauve, rose, orange et vert dans la carte ci-dessous ou en cliquant ici pour la découvrir en grand format.

Les zones en blanc représentent des régions de plus de 50.000 habitants où le courant ne disparaîtra pas malgré le risque de pénurie. Il peut également s’agir de zones à risques, comme expliqué ci-dessus.

VIDEO JT : Les hôpitaux se disent parés

A VOIR EGALEMENT:

> Pénurie d’électricité: Lampiris propose de vous alerter d’une coupure de courant par SMS

Risque de pénurie d’électricité: entre 49 et 116 heures de pénurie cet hiver, estime Elia

Black-out: Elia confirme un risque réel de pénurie pour l’hiver prochain

Les problèmes s’accumulent, mais « il n’y a quasiment aucun risque de black-out », selon le MR

Black-out possible l’hiver prochain: la source française d’énergie pose problème

>Voici les conséquences qu’aurait un black-out de plusieurs heures

Advertisements