LA VIE DU RAIL — Le train à sustentation magnétique japonais a dépassé les 600 kilomètres/heure. Lors de l’ouverture de son exploitation commerciale en 2017, il devrait rouler à une vitesse de croisière de 500 kilomètres/heure.

L'aérodynamique très poussée du Maglev. Photo : Tsuyoshi Matsumoto/AP/SIPA
L’aérodynamique très poussée du Maglev. Photo : Tsuyoshi Matsumoto/AP/SIPA

La relève du Shinkansen assurée ? Le TGV japonais vient d’être largement dépassé par le nouveau Maglev. Le train à sustentation magnétique a atteint le record de vitesse de 603 kilomètres/heure pendant 10,8 secondes. Le système permet de littéralement léviter au-dessus du monorail. Cela élimine ainsi les frottements et résistances et permet au train d’atteindre des vitesses inédites.

Cette expérience a été réalisée sur une ligne dédiée longue de 42,8 kilomètres à Yamanash, dans le centre du Japon. Pour y parvenir, le Maglev utilise la sustentation électrodynamique. Des bobines supraconductrices sont placées dans le train, tandis que des électroaimants sont disposés tout au long de la voie.

Répulsion et attraction

Ainsi, les électroaimants situés en amont du train sont configurés pour attirer les bobines embarquées dans les rames ; tandis que les électroaimants placés derrière le train repoussent au contraire les bobines. C’est cette « force de Laplace » qui fait avancer la rame et lui a permis de pulvériser de 30 kilomètres/heure l’ancien record. Il était détenu depuis 2007 par un prototype de TGV qui avait atteint 574,8 kilomètres/heure.

Bien entendu, le Maglev n’atteindra pas son record de vitesse lors de son exploitation commerciale, mais il devrait cependant rouler autour des 500 kilomètres/heure (300 km/heure pour le TGV). Central Japan Railways est en train de construire une nouvelle ligne dédiée à ce train qui entrera en exploitation en 2027 entre Tokyo, à l’est du pays, et Nagoya, au centre. Il devrait alors couvrir la distance de 286 kilomètres en 40 minutes. De précédents essais avaient eu lieu avec des passagers à bord, fascinés d’atteindre les 500 kilomètres/heure en toute tranquillité.

Publicités