1104856Le véhicule tout rond dévoilé il y a un an va commencer à être testé sur les routes de Californie. Un pilote sera toujours à bord pour rassurer les conducteurs et passants..

Il y a tout juste un an, Google avait dévoilé un prototype de véhicule autonome encore plus abouti que sa première Google Car. Un engin électrique aux formes arrondies mais surtout sans volant ni pédale, capable de conduire sans aucune intervention humaine.
Ce sont ces véhicules autonomes qui prendront la route pour leurs premiers tests en Californie cet été, soit avec un an de retard sur le programme initial. Le logiciel utilisé sera le même qui a permis aux Google Car sur une base Lexus de parcourir des centaines de milliers de kilomètres. Et comme pour les Lexus, un conducteur humain sera également à bord en cas de panne. Le pilote aura accès à une pédale d’accélérateur, une pédale de frein, ainsi qu’un volant…
Afin d’assurer davantage de sécurité, la vitesse de chaque véhicule sera plafonnée à 40 km/h maximum et l’expérimentation se tiendra à proximité de Mountain View. Il ne s’agit pas seulement de tester la sécurité et les réactions du logiciel mais d’observer aussi les réactions des autres automobilistes et des passants dans la rue. Même si les habitants de la région sont déjà un peu habitués à voir des Google Car au quotidien.

Pour lire la vidéo, cliquez ici.

Des usages à définir

A l’origine, ce nouveau prototype devait être surtout destiné aux personnes à mobilité réduite incapables incapable de prendre le contrôle de la conduite en cas de besoin. Il ne semble plus en être question. D’ailleurs, Chris Urmson, directeur du projet des Google Car, indique dans le post sur le blog de Google que plusieurs programmes pilotes seront certainement mis en place pour savoir ce que les gens voudraient faire avec ce type de véhicules.
Il faut dire que cette annonce survient précisément en pleine polémique sur la sécurité des voitures autonomes. Google a en effet été accusé en début de semaine de ne pas avoir été suffisamment transparent sur les accidents survenus avec ses prototypes. La société avait aussitôt réagi avec une première communication sur le détail des accidents. Elle enfonce donc le clou avec cette nouvelle annonce qui démontre que Google entend bien tailler la route…

A LIRE: Dossier Google – Google Cars – 

Publicités