Samedi, en milieu de journée, la Lune va passer dans l’ombre de la Terre et une éclipse totale se produira. Voici comment observer en direct ce phénomène magnifique.

20110615eclipseReunion-1200-1024x671
Les couleurs de la face lunaire en bordure de l’ombre terrestre. Je précise que cette image n’est pas un montage, mais bien une pose unique de moins de 3 secondes prise au foyer d’un télescope de 210 mm de diamètre ouvert à 3. Ce qui explique pourquoi des étoiles sont visibles autour de la Lune éclipsée. Je me trouvais à l’observatoire des Makes sur l’île de La Réunion, le 15 juin 2011. Cliquez sur l’image pour la voir en grand. © Guillaume Cannat

Une demi-lunaison après l’éclipse de Soleil du vendredi 20 mars, c’est au tour de la Lune de s’éclipser ! Samedi 4 avril, en milieu de journée, le Soleil, la Terre et la Lune seront alignés dans l’espace et notre satellite glissera à l’intérieur du cône d’ombre terrestre. Comme il y a deux semaines, l’alignement ne sera pas parfait, si bien que la Lune ne passera pas exactement au centre de l’ombre de la Terre, mais elle se faufilera rapidement dans sa portion supérieure. Rappelez-vous que la Lune ne produit aucune lumière par elle-même. Si nous la voyons, c’est uniquement parce que sa surface réfléchit une fraction du rayonnement solaire. En passant dans l’ombre de la Terre, la Lune ne reçoit plus aucune lumière directe du Soleil et, en toute logique, elle devrait disparaître totalement. En fait, même lorsqu’elle plonge au plus profond de l’ombre terrestre, notre voisine reçoit toujours un peu de lumière solaire de façon indirecte. La Terre possède en effet une couche d’atmosphère qui diffuse et réfracte une petite part du rayonnement solaire à l’intérieur de son ombre, ce qui est suffisant pour éclairer légèrement la face lunaire. Mais le plus spectaculaire, c’est que la fraction du rayonnement solaire qui baigne l’ombre de notre planète est essentiellement une lumière rouge ou orangée. Pourquoi ?

Imaginez le phénomène tel que l’on pourrait le voir depuis la Lune. Au moment de l’alignement du Soleil, de la Terre et de la Lune, notre planète passe devant le Soleil et seule sa face nocturne reste visible avec ses guirlandes de lumières urbaines qui scintillent dans la nuit. Autour du globe terrestre, l’atmosphère est illuminée par le Soleil rasant et elle brille comme un anneau de feu ; c’est l’éclat sanguin de cet anneau crépusculaire qui colore l’ombre de la Terre. Lorsque la Lune s’enfonce profondément dans l’ombre, qui mesure près de 2,6 fois son diamètre, elle reçoit de moins en moins de lueurs crépusculaires et son disque devient très sombre. Mais, lorsque notre satellite naturel glisse en périphérie de l’ombre, comme ce sera le cas samedi, il est entièrement baigné par les lueurs du crépuscule terrestre et sa face se pare de teintes cuivrées.

>> Vidéo d’une éclipse lunaire vue de la Lune

Ce samedi 4 avril, l’alignement Soleil-Terre-Lune se produit à 12 h TU, 14 h heure de Paris. L’éclipse totale n’est pas observable dans les pays où la Lune est couchée à ce moment-là, c’est-à-dire globalement en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Elle est visible partiellement alors que la Lune se couche en Amérique du Sud, aux Antilles et sur la façade est de l’Amérique du Nord. Elle est visible en totalité du centre de l’Amérique du Nord et de l’Amérique centrale jusqu’à l’Asie ; en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie, les observateurs sont ainsi parfaitement placés pour l’admirer. Elle est, enfin, partiellement visible lorsque la Lune se lève à l’ouest de l’Asie et en Inde. Pour les données physiques détaillées de ce phénomène, consultez le site de l’Imcce ou, encore plus complet (mais en anglais), celui de Fred Espenak, l’ancien spécialiste des éclipses à la NASA qui est à présent à la retraite, mais qui se passionne toujours autant pour ces rencontres célestes.

Si vous pouvez voir ce magnifique rendez-vous astronomique dans votre ciel, profitez-en sans crainte à l’œil nu, aux jumelles ou dans un télescope car il n’y a absolument aucun risque d’aveuglement lorsque l’on observe une éclipse de lune. Les couleurs visibles lorsque le bord de l’ombre terrestre balaye Séléné sont subtiles et inoubliables, avec des nuances d’émeraude et de bleu pâle qui viennent flirter avec le cuivre, le brun et, parfois, le rouge profond.

Eclipse partielle de Lune le 16 août 2008
La Lune partiellement éclipsée joue avec les nuages. Ici, la pose est de 2 secondes au foyer d’une lunette de 80 mm de diamètre. Eclipse partielle de Lune du 16 août 2008, dans les Cévennes. © Guillaume Cannat

Si vous ne pouvez pas voir l’éclipse dans le ciel, vous pouvez cependant la suivre en direct ou en différé sur le web. Plusieurs observatoires américains (amateurs et professionnels) diffuseront des images télescopiques de l’éclipse. Voici les sites que j’ai pu trouver jusqu’à présent, mais il y en aura certainement beaucoup d’autres qui se signaleront au dernier moment en fonction des conditions météorologiques. J’en ajouterai ici au gré de mes découvertes, mais n’hésitez pas à copier-coller des liens dans les commentaires de ce billet :

The Griffith Observatory (Los Angeles):

>> Livestream de l’éclipse lunaire de ce samedi

Autres:

La prochaine éclipse totale de Lune se produira dans la nuit du 27 au 28 septembre et elle sera observable en Europe.

A VOIR EGALEMENT:

Publicités